Roxane Lundy vue par Libération


Enthousiaste, la présidente du MJS a provoqué la rupture du mouvement avec le PS pour rejoindre Génération·s de Benoît Hamon.


Franchement ? Pourquoi, à 22 ans, quand on a la vie devant soi et qu’on est, manifestement, intelligente, s’embêter à passer ses soirées à militer pour un microparti à l’avenir plus qu’incertain après avoir fait ses classes dans un autre en train de mourir ? Certes, l’hiver est particulièrement long, il faut s’occuper, mais il y a tant d’autres choses à faire, surtout quand on dit ne pas agir par romantisme mais par volonté, un jour, «d’accéder au pouvoir». Puis, au fil de la discussion, on voit briller les étoiles dans ses yeux lorsqu’elle parle d’écosocialisme, vraiment, vous savez, ça pétille, tchi, et le sourire, tcha. Elle y croit. Bon, soit c’est de la bonne, mais elle jure qu’elle ne prend rien, n’a même jamais tiré sur un pétard, alors qu’elle est pour la légalisation, soit elle a le virus et ne veut pas se soigner...


Interview complet ➜ http://www.liberation.fr/france/2018/04/11/roxane-lundy-vlan-la-jeune-garde_1642706

Organisation de jeunesse de
© 2019 - Les Jeunes Génération·s