Offensive sur l'AME : les masques tombent


[© François NASCIMBENI / AFP]


L'Aide Médical d'Etat, rouage précieux de la solidarité et pilier de notre système de santé, est systématiquement dans le collimateur des franges les plus réactionnaires et conservatrices de notre société. Aujourd'hui, elle est menacée par un Gouvernement prétendument progressiste, sur la base d'arguments identiques à ceux du Rassemblement National.


Aide destinée à assurer les soins basiques et urgents des étrangers présents sur le territoire français, l'AME a une visée sanitaire mais aussi éminemment humaniste, considérant le droit à vivre en bonne santé comme un droit de l'Homme inaliénable. Les attaques qu'elle subit se basent systématiquement sur des argumentaires racistes, sur fond de paranoïa migratoire et fantasme de grand remplacement. Si nous sommes coutumiers depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron d'une politique au mieux antisociale, au pire indigne, comment ne pas être outrés, dégoûtés et abasourdis devant la remise en cause de ce droit par des membres du gouvernement ?


Le Gouvernement entend raboter l'offre de soins couverts par l'AME, pourtant déjà très restreints par la Sécurité Sociale. Selon Sibeth Ndiaye, porte-parole du Gouvernement, il faut "armer notre pays" contre une crise migratoire à venir. Argument utilisé par l'extrême droite depuis toujours, repris sans honte par un exécutif à la dérive.


Face à cette dérive xénophobe de plus en plus grave, les Jeunes Génération.s réaffirment l’internationalisme, la solidarité et l’humanisme comme des socles primordiaux de nos combats. Nous ne tolérerons jamais les offensives réactionnaires dissimulées derrière un masque de progressisme. Après la loi asile immigration portée par l'ancien ministre de l'intérieur Gérard Collomb, après avoir refusé l'entrée de l'Aquarius dans les ports français, après avoir fait exploser les frais d’inscription à la FAC pour les étudiant-e-s étranger-e-s, le gouvernement signe une ultime insulte à notre République et ses fondements. 


Emmanuel Macron nous prouve une fois de plus que ce qui le sépare véritablement du Rassemblement National, ce ne sont que des belles paroles. La fin annoncée de l'AME : Marine Le Pen en a rêvée, Macron l'a fait ! 

Organisation de jeunesse de
© 2019 - Les Jeunes Génération·s