Le Gouvernement a créé un nouvel impôt étudiant



Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a, encore une fois, menti à des millions de jeunes. 


Depuis la rentrée 2018, chaque étudiante et étudiant doit s’acquitter d’une redevance de 90€ lors de son inscription à l’Université. Elle devait permettre d’améliorer les conditions de vie sur les campus, en investissant l’argent dans la création de nouveaux centres de santé, une amélioration de l’accès au sport et à la culture, le financement des initiatives étudiantes...


Pourtant, le Projet de Loi Finance 2019 prévoit le plafonnement de l’affectation initiale de la CVEC à 95 millions d'euros et de réaffecter ce qui reste au budget général de l’État. C’est ainsi que le Gouvernement a créé un nouvel impôt dissimulé en faisant peser le redressement des finances publiques sur les étudiants.


Alors que l’Observatoire des Inégalités rappelait la grande précarité des jeunes en France, le Gouvernement exige des étudiantes et étudiants un nouvel effort.

La jeunesse a ses propres difficultés, elle n’a pas à soulager l’Etat et ses finances avec un impôt étudiant. Elle n’a pas à payer pour ceux qui profitent de la suppression de l’ISF ou encore de l’Exit Tax.


Les Jeunes Génération.s exigent du Gouvernement une totale transparence et le respect de sa promesse : l’intégralité de cette redevance doit être au profit des étudiantes et étudiants et de leurs conditions d’études.

Organisation de jeunesse de Génération·s
© 2019 - Les Jeunes Génération·s